52 dimanches

Violette

En lançant malencontreusement sa boule de pétanque sur le crâne de Paul, une jeune fille des plus maladroites découvre l’amour un dimanche matin - c’est le premier des 52 chapitres du roman.

« La mort n’est pas une fin, et il faut donc inverser le cours de l’histoire ». C’est le conseil que Régine la cartomancienne, boule de cristal et autres poupées vaudous, va donner à à la jeune fille aux rêves perdus.

C’est donc en relançant 52 fois sa boule de pétanque qui fracassera 52 fois la pauvre tête de Paul, qu’Ambre, la jeune fille, va relancer la machine cérébrale de son amoureux. À partir de là, nous ne savons plus dans quel fuseau horaire ou dans quel couloir aérien nous nous trouvons.

 

Mais les 52 réanimations verront défiler des figures de notre temps  (mais pas que) : un cow-boy nu à New York sur la 52 ème avenue, Donal Trump en mobylette, Ambre en gilet jaune esseulé et non moins joyeuse, un vicomte libertin s’exprimant en alexandrin,…

PRESSE

Revue de presse

Mars 2019

EXTRAIT DU LIVRE

Vos commentaires sur le livre

Théâtre de l'Entr'Acte - tel. 02 51 80 89 13 - diffusion@entractenantes.fr

contact

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now