Le titre vous en rappelle un autre ? Rien d’étonnant à cela… Notre jeune romancière (20 ans) revendique l’influence de la série bien connue.

« Mais ce matin-là, tout autour de moi m’a semblé irréel. C’était comme si on avait retiré les murs de ma chambre, le plafond et que je flottais dans mon lit dans un espace indéfini. Il me semblait que plus rien ne s’inscrivait sur l’écran de ma mémoire. Ma pensée, déconnectée. C’était fin de série ou plutôt fin des séries. Un écran vide… Là, flottant dans mon lit, je me suis dit que tout cela, cette réalité Nextflix, avait agi comme une sorte de châteaux de sable dans la construction de mon existence.

Qu’as-tu vécu par toi-même ? Où est ta vie ? Que veux-tu en faire ?

Ce matin-là, tout cela me paraissait un peu rétréci. L’impression que je n’aurais qu’à vivre la vie de mademoiselle tout le monde. De n’avoir qu’à emprunter la vie des autres, dans une série, un roman…

Ce matin-là, oui ma décision était prise, j’allais vivre, en vrai, le roman de ma vie… »

Games of Life

Coline Ménard

PRESSE

Revue de presse

M 2019

Vos commentaires sur le livre

Théâtre de l'Entr'Acte - tel. 02 51 80 89 13 - diffusion@entractenantes.fr

contact

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now