Vertiges de l'amour

1/1

Comédie burlesque et chanté -------- Durée : env. 1h20  -------- Public : en création

 

L'histoire

Chez Courteline, vous rencontrerez de vrais latins lovers, de vrais cocus patentés, d’autres ne rêvant que de l’être, des intrigantes sans scrupule, des ingénues bien pourvues, des tortionnaires bien élevés, des aristocrates à cheval sur l’honneur à hue et à dia. Bref une galerie de femmes et d’hommes pour qui c’est pas facile de s’aimer tous les jours. Venez rire de leurs malheurs. Car ces gens-là d’aucune façon ne peuvent vous ressembler.

En tout cas qui que vous soyez, ici en chantant, on vous refait le portrait de la bonne humeur...

Note d’intention

Courteline (1858-1929) met en scène et en dérision les travers de son époque. Oui, il est normal d’avoir une jeune femme que l’on entretient qui vous trompe. On rit de sa situation de bon bourgeois à la fin du  XIXème siècle. Le théâtre est une catharsis, une purge de l’âme et c’est bien ce que le rire de cette époque déverse dans les salles de spectacle. Mais comme pour Labiche et Feydeau, avec Courteline il y a un second degré du rire, acerbe et « jaune ».

Patrice Chéreau a monté
Le crime de la rue Lourcine en ne jouant pas la dernière scène de la pièce, celle qui révèle aux protagonistes qu’ils ne sont pas des assassins. Cette omission laissait apparaître la dimension dramatique d’une pièce qui se veut distrayante et l’horreur des pratiques et sentiments de la bourgeoisie.

Chaque époque a le théâtre qui lui correspond. De la tragédie grecque au drame bourgeois, la question humaine ne se pose pas de la même façon. Les enjeux ne sont plus les mêmes. Mais le théâtre reste néanmoins ce miroir d’interrogation d’une société.

Le projet ici n’est pas de supprimer la part d’amusement des pièces. Mais, au contraire, en  redonnant à chaque scène son enjeu d’humanité, de renforcer ce rire. De retrouver cet équilibre du rire et des pleurs, cette ligne fragile et sensible qu’il est à chaque moment possible de franchir d’un côté ou de l’autre.

Dates de représentations

Spectacle en création

Distribution 

Ecriture : Georges Courteline

Adaptation/Mise en scène :

Henri Mariel

Création musicale/interprétation : Pamphile Chambon

 

Avec : Praline Michel, Ombeline Viet, Bertrand Pineau et Pamphile Chambon

A télécharger

(en préparation)

Dossier du spectacle

Fiche technique

Photos en haute qualité

Crédit photo : Anne Groisard

  • Facebook Carré noir

Théâtre de l'Entr'Acte - 8 rue Félibien 44000 Nantes - diffusion@entractenantes.fr - 02 51 80 89 13

 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now